Bienvenue sur le forum communautaire des Fans de jeux Online.
Inscrit toi vite et rejoins nous !

*Un petit clique sur "J'aime", c'est un petit pas pour l'homme mais un grand pas pour la communauté !*

A très vite Very Happy



 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Chapitre 2 – La traîtrise d’un Empereur, la déception amère des soldats

Aller en bas 
AuteurMessage
Cerealgirl
Farmeur
Farmeur
avatar

Messages : 316
Date d'inscription : 24/04/2011
Age : 30
Localisation : Dans un bol de lait

MessageSujet: Chapitre 2 – La traîtrise d’un Empereur, la déception amère des soldats   Mar 24 Mai - 10:22

Chapitre 2 – La traîtrise d’un Empereur, la déception amère des soldats


Quelques semaines passèrent et le Général Guo Jia avait remplacé Xiao Hongwan à la tête de l’escadron. Prendre la succession du vénérable Xiao Hongwan auprès de ses hommes aurait relevé du défi pour n'importe qui d'autre, tant ces derniers respectaient leur défunt leader, pourtant Guo Jia n’eut aucun mal à s’imposer en tant que chef des troupes. En effet, il était connu à travers tout le pays autant pour ses talents de tacticien hors pair que pour l’aisance avec laquelle il menait ses troupes. C’est ainsi que les hommes retournèrent au palais victorieux.

L'empereur Zhu Yuanzhang – dont l’ambition et l’égocentrisme n’étaient pourtant un secret pour personne – avait étonnamment pris la peine d’organiser une cérémonie pour le retour du Général et de ses hommes. Au moment de l’inspection, l’empereur passa entre les rangs ainsi formés et félicita les soldats un à un, leur tapotant amicalement l’épaule. Arrivé au niveau du Général Guo Jia, il le prit dans ses bras comme s’il avait été son frère, annonçant haut et fort que tous pouvaient rester au palais aussi longtemps qu’ils le désiraient. Une émotion particulière, mélange de joie et de rage liée au deuil de leur chef, s’empara des soldats dont les cris de consentement résonnèrent dans toute la salle. Le Général Guo Jia quant à lui – homme sage et réfléchi – hésita un moment avant d’accepter l’offre de l’empereur.

En effet, peu avant la cérémonie, alors qu’il s’approchait des portes du palais afin de rejoindre ses hommes, il avait été interpellé par un certain Liu Ji. Bien que conseiller et ami proche de Xiao Hongwan, Liu Ji n’avait pas le rang nécessaire pour héler un général de la sorte. Cependant, le Général ne s’était pas senti offensé et l'avait même encouragé à exprimer ce qu’il avait sur le cœur de si pressant. Lui Ji, réalisant qu’il n’arriverait pas à se faire comprendre en haletant de la sorte, s’était arrêté un instant, le temps de reprendre son souffle et de se calmer quelque peu. « Ne faites pas confiance à l’empereur ! » avait-il murmuré à l’oreille du Général d’un ton glacé et inquiétant. Tous deux avançaient vers les portes du palais et tandis que le Général s’efforçait d’écouter attentivement les explications de Lui Ji, ce dernier fut promptement repoussé par les gardes de l’empereur.

C'est ainsi que, face à l’homme le plus puissant de son temps, le Général repensa aux mots de Lui Ji avant de s’exprimer, à contrecœur : « Je suis un vieux soldat fatigué ; ces hommes et moi-même avons mené plus de combats que n’importe qui dans ce royaume pour le défendre. Ainsi, je vous demande d’autoriser ces hommes à rentrer chez eux. En effet, bien que nous appréciions la bonté de votre offre, celle-ci ne saurait répondre à ce que nous souhaitons réellement : retrouver une vie paisible aux côtés de nos proches. »

L’empereur, peu habitué aux refus, mais surtout à ce que l'on décline l'une de ses précieuses offres, fut quelque peu choqué par ces propos. Il n’en laissa cependant rien transparaître, comme son rang l’exigeait, et c’est avec un sourire sournois qu’il accepta la demande de Guo Jia d’un signe de tête. Ainsi, les hommes avaient la permission officielle de voyager librement sur les terres du royaume et de fait, celles de l’empereur.

Mais en réalité, Guo Jia était loin d'avoir obtenu la liberté de ses hommes. En effet, malgré son annonce officielle, l’empereur s'empressa de signer un décret secret ordonnant l’élimination de chacun des hommes impliqués dans l’assassinat du général Wang Bao Bao. Toute personne pouvant porter atteinte à l'autorité suprême de l'empereur se voyait donc condamnée.

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://worldofmeuporg.forumdefan.com
 
Chapitre 2 – La traîtrise d’un Empereur, la déception amère des soldats
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Question] Les cartes traîtrise à ajouter en zone de cheminement - exemple dans A la poursuite de Gollum [Résolu]
» [Question] Arwen / Traîtrise ajouté dans la zone de cheminement / Traversée de l'anduin et test d'engagement / Mort d'un personnage pendant la quête [Résolu]
» [Question] Contrôle des attachements provenant de cartes traîtrise [Résolu]
» Traîtrise Froid d'Angmar et héros Glöin
» Carte Traîtrise - Rassemblement Nocturne

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
 :: Jeux :: Age of Wulin :: Présentation du jeu :: Histoire-
Sauter vers: